Procédures de dons et acquisitions

Vous souhaitez faire don au Musée international d'art naïf de Magog (MIANM) d'une œuvre d'art naïf ou, peut-être, souhaitez-vous plutôt lui proposer d'en acquérir une par achat ? Si tel est le cas, prenez le temps de lire ce qui suit car vous y trouverez des informations précieuses qui vous sauveront temps et argent.

Comité d'acquisition

Trois fois l'an, le Comité d'acquisition étudie les dossiers relatifs à l'acquisition d'œuvres pour la collection permanente du Musée. Ce comité est composé d'un minimum de trois membres dont au moins un fait partie du Conseil d'administration du Musée. Le Comité d'acquisition soumet ses recommandations au Conseil d'administration pour approbation ou rejet.

Stratégie d'acquisition

Le MIANM a pour mission de " collectionner l'art naïf international ", de le " faire découvrir par ses expositions, ses programmes publiques et tous les autres moyens de diffusion et de promotion dont il dispose " et, enfin, de le " partager avec d'autres institutions qui désirent collaborer à sa mission ". Dans ce contexte, l'acquisition d'œuvres d'art naïf - du Québec, du Canada et de partout ailleurs dans le monde - est l'activité la plus fondamentale de la mission du Musée car, dans un secteur de connaissances encore peu exploré, c'est par ce biais que le MIANM peut se doter de la matière première nécessaire à la réalisation de sa mission. Cette matière première, c'est une collection d'art naïf international de qualité et la plus représentative possible des multiples formes que prend ce mode d'expression à travers le monde.

Fondé en 2002, le MIANM est une jeune institution, créée de toutes pièces par le peintre naïf Yvon Daigle, avec des espaces et des budgets limités. Sa capacité d'acquérir et de conserver adéquatement des œuvres d'art est par conséquent elle aussi limitée. Il est donc important que le Musée acquière avec parcimonie et discernement. Dans ce contexte, les œuvres acquises doivent contribuer à l'un des cinq (5) critères suivants :

Pour clarifier la notion d'intérêt des œuvres considérées pour acquisition, le MIANM applique un jeu de critères. Une œuvre sera considérée comme étant d'intérêt dans la mesure où l'un ou plusieurs des facteurs suivants sont observés :

Exigences minimales

Pour être recevable pour fin d'étude, toute offre d'acquisition d'une œuvre naïve faite au MIANM devra comporter :

Démonstration de provenance

Dans le cas d'œuvres offertes par des personnes autres que l'artiste lui-même, un document expliquant la provenance de l'œuvre offerte sera requis. Ce document doit indiquer clairement, avec preuves à l'appui (factures de vente ou autres), la liste des propriétaires de l'œuvre depuis que celle-ci n'est plus la possession de son créateur.

Juste valeur marchande

Lors de la soumission d'une offre d'acquisition, il est souhaitable (mais non obligatoire) d'indiquer la valeur estimée de l'œuvre proposée. Un donateur peut attendre d'avoir obtenu une décision du MIANM avant d'encourir les frais d'une évaluation. Celle-ci sera requise pour toute œuvre dont la valeur excède 1000 $. Une deuxième évaluation de source indépendante de la première sera exigée pour toute œuvre d'une valeur de plus de 10 000 $.

Frais de transport

À moins d'entente particulière, les coûts d'emballage et de transport au MIANM d'une œuvre offerte en don sont aux frais du donateur.

Acquisition par voie d'achat

À l'heure actuelle, les acquisitions au MIANM se font exclusivement par voie de dons de généreux artistes et collectionneurs. En l'absence d'un fonds d'acquisition, notre institution n'est pas en mesure d'acquérir des œuvres par voie d'achat. Tant que cette situation se poursuivra, il nous sera toujours difficile de répondre favorablement à des offres d'acquisition de ce type, mais nous n'avons pas d'objection à en recevoir. De telles offres nous permettent de suivre le cours des choses en matière de mise en vente et de circulation d'œuvres d'art naïf.