2010-2012: site Web et infrastructure informatique

Le 14 juin 2012, à Magog, Québec, Canada, le Musée international d'art naïf de Magog ouvrait officiellement son nouveau local. Il s'agissait d'une étape importante dans la vie de cette institution culturelle unique fondée en 2002 par Monsieur Yvon M. Daigle, artiste naïf lui-même, collectionneur, philosophe, auteur et mécène.

La Ville de Magog a su reconnaître l'originalité et la pertinence du MIANM, la vision et l'entregent de son équipe de direction, ainsi que l'apport crucial de ses bénévoles, au point de le placer au cœur d'un magnifique édifice du Centre-ville, entièrement dédié aux arts et aux groupes qui en font la promotion, le Centre d'Arts visuels. En parallèle avec cet important changement, un groupe de bénévoles chevronnés a collaboré intensément avec les membres du Conseil d'Administration, dans le but d'effectuer une réingénierie complète des systèmes informatisés couvrant l'administration, la gestion proprement muséale et les diverses interfaces de communication avec les usagers et partenaires.
Les bénévoles Gilles Lamoureux (déploiement et intégration des systèmes informatiques du Musée), Ginette Lachance (ancienne vice-présidente, entrée de données initiale et validation institutionnelle), Pierre-Luc Collard et Jérémy Couillard, administrateurs de système sous Linux ont alors joué un rôle important.

Une telle approche était alors nécessaire non seulement pour augmenter la notoriété et l'achalandage local du Musée, mais également pour favoriser la reconnaissance internationale qu'il méritait.

Gérer une collection d'art par informatique et réseaux - avec des collaborateurs bénévoles, un budget restreint et au beau milieu d'un déménagement - ne fût pas chose facile. Fonctionner en deux langues en visant d'entrée de jeu une notoriété internationale n'était pas un jeu d'enfant non plus. Les solutions commerciales éprouvées sont d'un coût exorbitant. Les pièges et difficultés de parcours abondent. Après un an de développement, d'essais et d'erreurs, les artisans de ce changement pensent avoir choisi les outils logiciels qui correspondent le mieux à leurs besoins et moyens. Ils ont déployé un ensemble logiciel libre, spécialisé en gestion muséale, en l'occurrence la suite logicielle Collective Access. Ce développement Internet s'est fait en coordination avec une réingénierie complète des systèmes informatiques du Musée, incluant la gestion d'un serveur dédié. Dans ce domaine complexe, il reste toujours du travail à faire pour coller de plus près aux besoins des usagers de l'ère 2.0. Nous vous encourageons fortement à nous communiquer vos commentaires et suggestions.

Toutes les œuvres de la Collection ont été numérisées, évaluées et cataloguées. En remplacement du tout premier site Web déployé modestement en 2007, un nouveau site permet désormais d'utiliser au maximum la richesse de la base de données/images et d'offrir un haut degré d'interactivité avec les visiteurs. Les conditions d'accès aux reproductions d'œuvres, et le respect des droits afférents à chacune d'elles, sont et seront toujours notre souci constant, et nous tenterons d'appliquer les meilleures solutions techniques disponibles pour y veiller.

2012-2017: déploiement et évolution de la page Facebook

En novembre 2012, commençait la parution d'une page Facebook, destinée à offrir un outil d'échange et de communication à la communauté internationale de l'Art naïf, englobant dans un même dialogue exploratoire les artistes de tous pays - figurant ou non dans notre Collection - les spécialistes tels qu'agents, muséologues ou galéristes, les opérateurs de sites Web et pages consacrés au même sujet, et enfin les nombreux amateurs du monde entier. En quelques 18 mois d'opération, au rythme d'une publication quasi quotidienne, la page comptait déjà près de mille cinq cents amis, qui prennent tous grand plaisir à suivre nos nouvelles, et découvrir des artistes à travers leurs œuvres. Chaque œuvre publiée suscite une moyenne de quelques vingt commentaires éclairés, publiés dans la langue originale de l'auteur. Les artistes y trouvent régulièrement inspiration, encouragement et soutien. Le Musée, et Ville de Magog qui lui est intimement associée, y gagnent tous deux une notoriété et une visibilité accrue. Des événements spéciaux, telles les expositions internationales Rendez-vous international à Magog (REVIM-14), ou IMAGINAIVES, en 2016, ont été rendus possibles grâce à la richesse des contacts avec les artistes, et à la combinaison des mondes virtuel et réel, permise par les outils logiciels utilisés. Fin 2017, la page Facebook comptait 5000 amis. Vous êtes tous invités à participer au dialogue Facebook.

2018: Un nouveau site Web

En février, un nouveau site était inauguré. La première mouture datait de six ans et avait pris de l'âge. Design plus moderne et interface simplifiée et conviviale vont confirmer la vocation recherche et consultation de cet outil, en complémentarité de la page Facebook, qui couvre les besoins de communication et de marketing.

Opérateurs actuels

Merci de nous suivre et de communiquer avec nous. Ne vous contentez pas du virtuel: venez nous rencontrer au musée!